Mots-clés

, , , , , , ,

Shelly King - Le coeur entre les pagesLes premières phrases

«  Les livres ne changent pas la vie, du moins pas comme on le pense. Lire Le Fil du rasoir en première classe dans un avion qui vous emmène vers un centre de méditation, ou Un thé au Sahara en allant, après un divorce, voir ce qui reste des neiges du Kilimandjaro, ne vous rend pas plus éclairé que tournoyer dans les tasses géantes à Disneyland. Je le regrette, mais c’est la vérité. Et les livres d’occasion qu’on trouve ici au Dragonfly ne sont pas imprégnés de davantage de sagesse que ceux flambant neufs vendus chez Apollo Books & Music. Les nôtres sont juste moins chers et plus abîmés. Pourtant les clients continuent à venir. A me réclamer des élixirs de papier et de mots pour se consoler de leurs déceptions et ranimer leurs passions étouffées. Ils viennent parce qu’ils sont persuadés qu’un livre a transformé ma vie. Pas un seul d’entre eux ne comprend. Ce n’est pas le livre qui l’a transformée. »

Circonstances de lecture

Attirée par la couverture (pleine de livres !).

Impressions

Voilà un livre sur l’amour des livres, des vieilles librairies et des libraires. Un livre qui fait du bien, dans la même veine que La bibliothèque des cœurs cabossés de Karatina Bivald, mais en mieux.

Quand Maggie se retrouve au chômage, elle se met à passer son temps dans une librairie de livres d’occasion, puis intègre un club de lecture. Plongée dans un vieil exemplaire de L’Amant de Lady Chatterley, elle y découvre dans ses pages une correspondance amoureuse entre deux inconnus… Le cœur entre les pages de Shelly King est un livre à la fois joyeux et émouvant. Pour tous les amoureux des livres.

Un passage parmi d’autres

 Alors que le jour avance et que la lumière persiste, le Dragonfly est envahi par ceux qui flânent délibérément à la recherche de ce dont, sans le savoir encore, ils ont besoin. Ceux et celles qui viennent au Dragonfly ne possèdent pas seulement les livres ; ils en ont besoin et en meurent d’envie, il leur est impossible de respirer sans eux. Ils viennent parce qu’ils sont amoureux de la librairie elle-même, avec toutes ses marchandises passées par d’autres mains et leurs histoires indicibles. Ils viennent parce qu’ils aiment s’interroger sur les personnes qui ont possédé tous ces livres avant eux. Ils viennent parce que ceux dont ils croisent le chemin sont comme les livres qu’ils trouvent, un peu abîmés sur les bords, attendant que la bonne personne les ouvre et les emporte.

Shelly King –  Le cœur entre les pages – 2014 (Préludes)

Publicités