Étiquettes

, , , , , , , ,

Becky Chamberts - Un Psaume pour les recyclés sauvagesLes premières phrases

«  Si vous demandez à six moines différents quel dieu règne sur la conscience des robots, vous obtiendrez sept réponses différentes.

La plus populaire, parmi le clergé comme parmi les laïcs, affirme qu’il s’agit de Chal. De qui dépendraient les robots sinon du dieu des constructions ? D’autant plus, explique-t-on, qu’à l’origine les robots avaient été créés dans un but industriel. Même si l’ère des usines est une page sombre de notre histoire, nous ne pouvons ignorer les motifs qui ont donné naissance aux robots. Nous les avons construits pour qu’ils construisent. C’est l’essence même du dieu Chal. »

Circonstances de lecture

Attirée par le titre de ce livre.

Impressions

De la SF optimiste, ça existe ? Oui, grâce notamment à Becky Chambers ! Dans le monde qu’elle décrit, les hommes ont redonné leur liberté aux robots, arrêté de faire tourner les usines et laissé une grande partie de leur planète à l’état sauvage pour la préserver. Ils ont appris à vivre de manière plus raisonnée et altruiste. Reste que Dex, moine de thé, ne se satisfait pas de sa vie. Froeur Dex ressent un grand vide et n’a qu’une obsession : trouver un lieu où l’on entend le chant des grillons. Elle croise alors un robot, Omphale, qui souhaite quant à lui comprendre ce dont les humains ont besoin.

Ce roman offre une belle réflexion sur le sens de la vie. Asseyez-vous dans le chariot de Dex à côté du robot Omphale, et écoutez leurs échanges, une tisane odorante entre les mains. Une lecture apaisante et régénérante. 

Becky Chambers – Un Psaume pour les recyclés sauvages – L’Atalante – Septembre 2022

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer