Étiquettes

, , , , , , , , , , , ,

Margaret Killjoy - Un Pays de FantômesLes premières phrases

« L’homme sous le haut-de-forme : voilà comment je comptais intituler cette rubrique, lorsque les directeurs de la Gazette de Borol me l’avaient confiée. Quarante, peut-être même cinquante pouces de colonne par semaine, six mois durant, sur Dolan Wilder, « le conquérant de la Vorronie ». Dolan Wilder, l’énigmatique jeune loup issu de l’armée impériale de Sa Majesté, célèbre pour son audace militaire à la « Après moi, chargez ! » Celui qui avait revendiqué plus de kilomètres carrés au nom du vert et or que quiconque depuis un siècle. 

J’étais fin prêt à décrire sa mâchoire couverte d’une barbe rêche, ses boucles noires, son goût pour le brandy et sa clémence pour les ennemis vaincus. On m’avait demandé de réserver au moins deux pouces de colonne à son ton bourru mais amical. Le portrait que je devais dresser était celui d’un homme froid, insensible, dont le cœur ne battait que pour le service, le Roi, et la gloire de l’Empire borolien.

Au lieu de cela, hélas, je l’ai vu mourir. Mais c’est sans importance ; de tous les traits qu’on m’avait demandé de lui attribuer, il n’en possédait qu’un petit nombre et ceux qu’il avait réellement ne lui réussissaient pas. Laissez-moi plutôt vous parler de Sorros Ralm, simple milicien, et du pays de Hron. Je doute que vous puissiez lire mon compte-rendu dans la Gazette. »  

Circonstances de lecture

Parce que j’avais très envie de découvrir cette nouveauté éditée par la maison d’édition rennaise Argyll.

Impressions

Peut-on vivre en paix sans pouvoir politique ni hiérarchie ? Un pays prônant l’anarchie (voire même des anarchies), l’altruisme et la liberté pour tous a-t-il du sens et un avenir ? Voici quelques unes des questions qu’aborde l’autrice transgenre Margaret Killjoy dans ce roman. Un roman (de fantasy ?) utopiste sans magie qui saura pourtant vous transporter hors des sentiers battus, aux côtés d’un peuple de résistants cherchant à préserver sa liberté contre un empire capitaliste et colonialiste. De quoi donner à réfléchir sur notre monde actuel… Un livre court, percutant, violent, plein d’humour caustique aussi, et de personnages attachants. Mention spéciale à la très bonne préface écrite par Patrick K. Dewdney, auteur notamment du Cycle de Syffe.

Margaret Killjoy – Un Pays de Fantômes – Argyll – Août 2022

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer